Paysage
English

Carole Vachon

Bonjour!

Il y a des rencontres qu'on oublie pas.

Comme bien d'autres fois, je me baladais dans les chemins de bois autour du lac Chambeau et pour la millième fois peut-être, je passais au même endroit, ouverte à toutes observations, m'arrêtant ici et là, pour entendre la voix de la forêt. Courses joyeuses entre les épinettes et les bouleaux, pépiements, bruissements d'ailes, froissements de feuilles et branches qui craquent, tout indique une vie intense sous le couvert végétal. Je peux même apercevoir deux ou trois parulines à croupion jaune. Un écureuil roux traverse la route, pour aussitôt grimper aux arbres de l'autre bord, lançant sa trille si caractéristique. Combien de fois ais-je rêvé d'enlever, pour quelques instants, toute cette verdure, pour enfin découvrir le monde animal qui y vit si discrètement, et pourtant, si près de nous.

Donc, j'étais tout à mes pensées, lorsque j'ai stoppé le moteur de l'auto en face du sentier qui longe le ruisseau; celui-ci n'est plus vraiment utilisé. Je ne sais pas pourquoi, mais c'est un lieu de prédilection pour moi. J'aime m'y arrêter chaque que j'y passe.

Peut-être est-ce dû à la courbe du sentier ou à cause des arbres qui le bordent, comme des soldats qui font le guêt devant un endroit secret?

Quoiqu'il en soit, je m'y arrête. En me tournant la tête vers le sentier, mes yeux sont tout de suite attirés par quelque qui semble vivant. Je me frotte les yeux, pour être sûre que je n'ai pas la berlue et que je vois bien ce qui est à 75 pieds de moi. Le corps tendu, prêt à s'en aller loin de moi. Je respire à peine, mais le regarde intensément, comme lui-même le fait. Je n'en reviens pas, il reste là et, tout à coup, se couche en plein centre du sentier. Je peux apercevoir ses oreilles qui finissent en pinceaux, son corps souple et puissant et son pelage dru. Je profite pleinement de ce moment, car je sais qu'il peut se terminer d'une seconde à l'autre. Quelques minutes intenses puis, il se lève, me regarde et, d'un seul bond s'enfonce à nouveau dans la forêt.

Ma rencontre avec le lynx est à tout jamais gravée dans mon coeur et dans ma tête.

Carole Vachon
Manneville, Abitibi, Quebec