Paysage
English

De l'espoir . . . pour le grand héron

Le grand héron, un de nos plus gros et plus majestueux migrateur aviaire, mesure plus d’un mètre de haut. Il se reproduit, du début de mars au mois de mai, dans le sud du Canada et après avoir parcouru de 3 000 à 4 000 km du Texas, de la Floride, du Mexique ou de l’Amérique du Sud. Le héron niche en colonies de 20 à 40 oiseaux au faîte des arbres sur des îles, des péninsules, des rivages et des étangs à castors. Il abandonne ces sites à mesure que les arbres disparaissent.

Vous pouvez retarder ou mettre un frein au déclin d’une colonie. Protégez les nids érigés dans les arbres vivants en enroulant de la tôle autour de la base des troncs pour empêcher qu’ils soient coupés par les castors. À mesure que les arbres se décomposent et tombent, remplacez-les par des plates-formes de nidification, qui peuvent prolonger énormément la vie d’une colonie. Le bihoreau à couronne noire et le cormoran à aigrettes se serviront également de la structure de nidification suivante.

Schéma d'une plate-forme de nidification

Matériaux (vendus en mesures impériales)

A 1 po sur 2 po sur 40 po E 1 po sur 1 po sur 19 po
B 2 po sur 2 po sur 30 po F 1 po sur 1 po sur 18 po
C 2 po sur 2 po sur 7 pi G/H 1 po sur 2 po sur 27 po
D 1 po sur 1 po sur 20 po I 30 pi de long sur 8 à 10 po de diamètre