Paysage
English

Le Corégone de l'Atlantique

Photo: Paul Bentzen

Corégone de l'Atlantique

Au premier regard

Le Corégone de l'AtlantiqueAnciennement connu sous l’appellation corégone d’Acadie

Nom scientifique :  Coregonus huntsmani

Taxonomie :  Poisson (eau douce)

Statut :  En voie de disparition, sur la liste de la LEP

Région :  Nouvelle-Écosse


Description

Cette espèce appartient à la famille des saumons et est anadrome – c’est-à-dire qu’il se reproduit en eau douce mais passe la plus grande partie de son vie en eau salée. Cependant, il n’existe p as de preuve que l’espèce anadrome existe toujours.

Le corégone de l’Atlantique a des côtés argentés, un ventre argenté tirant sur le blanc et un dos bleu foncé à vert foncé. Le poisson est de forme allongée et la bouche est située au bout de la tête au lieu d’être située sous la tête. Un adulte mesure entre 18 et 40 cm de longueur. La nageoire dorsale et nageoire caudale sont de couleur empourpré; les nageoires inférieures sont blanches. Le corégone de l’Atlantique a également une petite nageoire charnue entre les nageoires dorsales et la queue, ce qui est typique des membres de la famille des saumons.

Haut de la pageHaut de la page

Habitat et habitudes

On pense que le corégone de l’Atlantique habite les eaux côtières pendant la saison estivale. On sait qu’il se nourrit d’amphipodes, de petites pervenches et de vers marins.

On ne connaît pas la période de frai dans la nature mais on sait que le frai se produit, pour les populations en captivité, de la mi-novembre au début de janvier.

Le Corégone de l'Atlantique

Haut de la pageHaut de la page

Aire de répartition

Unique au Canada, le Corégone de l'Atlantique se retrouve uniquement dans le sud de la Nouvelle-Écosse, dans les basins de la rivière Tusket et de Petite Rivière. Les corégones de la Petite Rivière pourraient en fait représenter les derniers spécimens du corégone de l’Atlantique au monde.

Haut de la pageHaut de la page

Conservation

Pourquoi le corégone de l’Atlantique est-elle en péril?

La taille de la population commença à diminuer après la construction d'un barrage hydroélectrique sur la rivière Tusket en 1929, ce qui a nui au mouvement migratoire du corégone anadrome. D’ailleurs, l’accroissement de l’acidité dans certaines portions de la rivière pourrait avoir eu une incidence négative sur la reproduction.

L’absence d’échelle à poisson entre la mer et les lacs de la Petite Rivière peut être un facteur du déclin de la population anadrome dans le secteur. Les poissons non indigènes tels l’omble de fontaine introduits illégalement dans le bassin de la Petite Rivière représentent une menace importante à la population restante du corégone de l’Atlantique. Le braconnage et la pêche récréative (le poisson est souvent confondu avec le grand corégone) ont également contribué au déclin du corégone de l’Atlantique.

Ce qui est fait

Les Règlements sur les pêches de la Nouvelle-Écosse, aux termes de la Loi sur les pêches, interdisent la capture du corégone de l'Atlantique depuis 1970. L’habitat des corégones de l'Atlantique est également protégé.

Un programme de rétablissement en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) est en cours. Il permettra de clarifier le cycle biologique du corégone de l’Atlantique et les conditions de son habitat, déterminer l’incidence des espèces non indigènes et mettre au point des programmes d’élevage en captivité afin de maintenir des populations autosuffisantes. Les actions de rétablissement prises jusqu’à présente comprennent :

la fermeture de la pêche récréative à la ligne dans les régions de migration sensibles et les secteurs de fraie;
la création de programmes de surveillance pour évaluer la portée actuelle des populations anadromes, confinées aux eaux intérieurs;
l’évaluation des exigences de l’habitat pour soutenir la protection du reste de la population et pour planifier une éventuelle réintroduction;
l’évaluation de la santé génétique des populations restantes;
l’examen des menaces posées par l’achigan à petite bouche et du brochet maillé lors de la survie et du rétablissement du corégone atlantique.

Que pouvez-vous faire?

La pêche à la ligne du corégone de l’Atlantique est strictement interdite – donc apprenez comment faire la différence entre le corégone de l’Atlantique et le grand corégone. Si vous voyez ou si vous capturez par mégarde ce que vous pensez être un corégone de l’Atlantique, prenez note de l’endroit et de la date, de la taille et de l’apparence du poisson. Puis, remettez-le à l’eau et avisez les ministères des pêches suivants :

Nova Scotia Department of Agriculture and Fisheries
PO Box 700,
Pictou, Nouvelle-Écosse, B0K 1H0
Téléphone : (902) 485-5056
Télécopieur : (902) 485-4014
Site Web: http://www.gov.ns.ca/nsaf
Courrier : Inland Fisheries

Pêches et Océans Canada
Institut océanographique de Bedford
Station postale B 500, PO Box 1006
Dartmouth, Nouvelle-Écosse, B2Y 4A2

Le corégone de l’Atlantique obtiendra la protection dont l’espèce a besoin seulement si tous les Canadiens et Canadiennes travaillent ensemble pour éliminer les menaces. Renseignez-vous sur le corégone de l’Atlantique et prenez des mesures pour mieux protéger l’habitat essentiel du corégone. Participez en joignant le Programme d’intendance de l’habitat pour les espèces en péril ou un autre organisme de conservation.

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse participe à plusieurs projets et programmes de conservation du corégone de l’Atlantique. Le programme « Adopter Une Rivière », par exemple, aide les habitants de la Nouvelle-Écosse à reconstituer, enrichir et à maintenir les milieux aquatiques locaux.

Haut de la pageHaut de la page

Ressources

Ressources en ligne

Espèces aquatiques en péril, Pêches et Océans Canada

Le Corégone de l'Atlantique, Service canadien de la faune, espèces en péril

Nova Scotia Department of Agriculture and Fisheries

 

 

Texte: Pêches et Océans Canada avec reseignements généraux fournis par Environnement Canada en mars 2004.

Photos: Bob Semple and John Whitelaw